Persée

Persée brandissant la tête de la Méduse, Cellini, 1545-1554

L’enfance de Persée

Acrisios, roi d’Argos, est averti par un oracle que sa fille, Danaé, aura un fils qui le tuera. Pour éviter la prophétie, il enferme sa fille dans une chambre de bronze souterraine mais celle-ci reçoit la visite de Zeus et donne naissance à Persée. Dans un second essai pour éviter la réalisation de la prophétie, Acrisios enferme Danaé et son enfant dans un coffre en bois qu’il jette à la mer. Ce coffre est découvert par un pêcheur, Dictys, qui vient à l’aide de la femme et de l’enfant et les emmène à la cour de son frère le roi Polydecte. Les années passant, Polydecte tombe amoureux de Danaé mais est gêné par son fils Persée, qui devient de plus en plus beau et fort. Pour l’éloigner, Polydecte envoya Persée vers une quête impossible : il lui demanda de lui ramener la tête de la méduse, l’une des gorgones, monstres qu’on ne peut regarder dans les yeux sans être changés en pierre.

Acrisios invitant Danaé à rejoindre son fils dans le coffre

La méduse

Hermès et Athéna, pour aider Persée, l’envoient à la rencontre des trois Grées (ou Phorcides), des vieilles femmes qui n’ont plus qu’un œil et une dent. Il leur vola cet œil et cette dent et ne leur rendit qu’en échange d’informations sur le chemin des Nymphes. Les dieux vinrent en aide à Persée en l’équipant. Hermès donna à Persée une faucille, un sac de cuir pour transporter la tête et des chaussures ailées lui permettant de voler. Les nymphes lui donnèrent le casque d’Hadès, qui rend invisible. Athéna confia à Persée un bouclier qui lui permettrait d’éviter le regard de Méduse. Persée affronta ensuite les trois Gorgones ; Sthéno, Euryalé et Méduse, qui était la seule mortelle des trois. Persée les trouva endormies, il s’éleva dans les airs grâce à ses sandales et utilisant son bouclier comme miroir, décapita Méduse. Du cou tranché de méduse sortit Pégase, le cheval ailé et Amphion, le géant qu’elle avait conçu avec Poséidon. Persée s’enfuit ensuite, pourchassé par les deux sœurs de Méduse.

L’armement de Persée, Burne-Jones, 1885

Méduse, Le Caravage, 1598

Andromède sauvée

Sur la route du retour, Persée fut engagé dans une nouvelle aventure. Andromède était la fille de Céphée et Cassiopée, roi et reine d’Éthiopie. Cassiopée, avait proclamé que sa fille était plus belle que les nymphes des Néréides, ce qui provoqua la colère de Poséidon, qui pour se venger dévasta le pays en envoyant un monstre marin, Cetus, dans le pays. Il fut décidé pour éviter la ruine de sacrifier Andromède au monstre, en l’attachant à un rocher. C’est à ce moment qu’intervint Persée, qui obtint la main d’Andromède auprès de son père à la condition de tuer le monstre. Persée utilisa la tête de Méduse pour tuer Cetus et libéra Andromède.

Persée et Andromède, Van Loo, 1735-1740

Persée secourant Andromède, Wtewael, 1611

La mort de Polydecte et d’Acrisios

Danaé fut protégée du roi Polydecte par son frère Dictys, tous deux trouvèrent refuge dans un temple, assiégé par Polydecte et son armée. De retour au pays, Persée alla secourir sa mère, pétrifia Polydecte et ses soldats avec la tête de Méduse. Dictys devint ainsi le nouveau roi de Sérifos. Persée retourna le casque d’Hadès et se présenta devant Athéna, qui intégra la tête de méduse à son bouclier. Ensuite, accompagné de sa femme et de sa mère, il retourna à Argos et poursuivit Acrisios, apeuré, jusqu’aux jeux de Larissa où il réussit à le tuer, réalisant ainsi la prophétie.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :